Partenaires

CNRS
Logo Université de Strasbourg
Logo IREBS



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > UMR 7242 Biotechnologie et signalisation cellulaire (Jean-Luc Galzi) > Intégrité du génome et biologie tumorale (Animation scientifique : Valérie Schreiber) > Régulation épigénétique de l’identité cellulaire (Michaël Weber) > Nos thématiques > Nos thématiques

Nos thématiques

Fonctions de la méthylation de l’ADN au cours du développement chez les mammifères.
Les profils de méthylation de l’ADN sont fortement reprogrammés au cours du développement embryonnaire chez les mammifères ; cependant les cibles et fonctions précises de la méthylation de l’ADN dans la régulation du génome sont mal caractérisées. Afin d’identifier les séquences cibles et mécanismes d’action de la méthylation de l’ADN, nous utilisons des approches de cartographies de l’épigénome à grande échelle dans les cellules humaines et de souris. En complément, nous utilisons des approches fonctionnelles et des modèles de souris KO pour tester le rôle de la méthylation de l’ADN génétiquement. Ces travaux permettent de mieux comprendre l’importance de la méthylation de l’ADN pour la régulation de l’identité cellulaire.

Identification of targets of promoter DNA methylation during mouse development by Methylated DNA Immunoprecipitation (taken from Borgel et al, 2010, Nature Genetics 42, 1093-10100)

 

Identification de facteurs qui remodèlent l’épigénome.
Alors que la majorité des promoteurs de gènes restent constitutivement hypométhylés, un nombre restreint de séquences régulatrices est ciblé par la méthylation de novo au cours du développement. Sachant que les ADN méthyltransférases n’ont pas de préférence de séquence, la question des mécanismes qui régissent cette spécificité reste ouverte. Plusieurs modèles peuvent être proposés mais doivent être validés dans des modèles de cellules mammifères. L’identification des séquences cibles de la méthylation de l’ADN nous permet d’appréhender cette question et de tester le rôle de facteurs candidats dans le recrutement de la machinerie de méthylation. En combinant des études sur des facteurs connus et des projets de découverte de nouveaux facteurs, nous souhaitons mettre à jour les mécanismes qui remodèlent la méthylation de l’ADN au cours du développement. Ce travail permettra de formuler des hypothèses sur les mécanismes conduisant à un ciblage anormal de la méthylation de l’ADN dans les cellules cancéreuses.

- Retour à la page d’accueil de l’équipe