Partenaires

CNRS
Logo Université de Strasbourg
Logo IREBS



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Actualités > Investissements d’avenir : le projet LabEx MEDALIS retenu

Investissements d’avenir : le projet LabEx MEDALIS retenu

Plusieurs équipes de recherche de l’UMR 7242 - Biotechnologie et signalisation cellulaire sont partenaires du projet MEDALIS qui a été retenu suite à l’appel à projets "Laboratoires d’excellence" (LabEx).

Le Premier Ministre François Fillon a présenté vendredi 25 mars 2011 à l’Hôtel de Matignon avec Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et René Ricol, commissaire général à l’investissement, la liste des 100 lauréats de l’appel à projets "Laboratoires d’excellence".

Doté au total d’un milliard d’euros (100 millions d’euros de dotations consomptibles et 900 millions d’euros de dotation qui produisent des intérêts), l’appel à projets avait pour objectif d’attribuer aux laboratoires ayant une visibilité internationale des moyens significatifs leur permettant de faire jeu égal avec leurs homologues étrangers, d’attirer des chercheurs et des enseignants-chercheurs de renommée internationale et de construire une politique intégrée de recherche, de formation et de valorisation de haut niveau.

Les équipes de V. Schreiber et F. Dantzer (Poly(ADP-ribosyl)ation et intégrité du génome), de J.-L. Galzi et F. Simonin (Dynamique des RCPG) et (RCPG et douleur), ainsi que celle de C. Nebigil-Désaubry (RCPG et cardiobiologie) sont les partenaires d’autres équipes strasbourgeoises (*) impliquées dans le projet de Centre de recherche du médicament Medalis.

La finalité de ce projet est la mise en place d’un centre de recherche du médicament dans le domaine du cancer et de l’inflammation. Le projet développera des approches novatrices pour :

  • prendre pour cible dans une stratégie anti-cancer, de nouveaux membres de la famille des poly(ADP-ribose) polymérases (PARP), protéines impliquées dans divers processus cellulaires conduisant à la mort programmée de la cellule ;
  • combattre les formes de cancer et inflammation en prenant pour cible des complexes supramoléculaires ;
  • utiliser de nouvelles technologies microfluidiques pour le criblage à haut débit.

Les recherches entreprises doivent mener au développement de médicaments innovants, plus efficaces, plus ciblés, présentant moins d’effets secondaires, pour traiter les patients atteints de cancers.

Fondé sur un fort potentiel de recherche, le projet MEDALIS comporte un volet pédagogique important qui s’appuie sur les forces de la Faculté de pharmacie de l’Université de Strasbourg. Il renforcera et permettra d’ouvrir la formation sur l’ensemble des champs concernés par ce domaine : santé, management, entrepreunariat.

Sur le plan économique, ce nouveau Centre aboutira à l’externalisation du développement de nouveaux médicaments et à la création de nouveaux partenariats public-privé, par exemple avec des industriels du médicament nationaux ou établis à Bâle. À terme, Medalis devrait s’autofinancer grâce aux revenus des brevets générés.

(*) : les autres partenaires du projet MEDALIS sont A. Griffiths (ISIS Strasbourg), M. Hibert et D. Rognan (LIT Illkirch), A. Wagner et J-S. Remy (LCAMB Illkirch), D. Bagnard (Inserm Strasbourg - Hautepierre), sous la coordination de S. Muller (ICT, IBMC Strasbourg).