Partenaires

CNRS
Logo Université de Strasbourg
Logo IREBS



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > UMR 7242 Biotechnologie et signalisation cellulaire (Jean-Luc Galzi) > Récepteurs, protéines membranaires et innovation thérapeutique (Animation scientifique : Isabelle Schalk) > RCPG, douleur et inflammation (Frédéric Simonin) > Nos thématiques > GASP-1

GASP-1

Rôle de GASP-1 dans la stimulation chronique des RCPG et de la douleur

Au niveau cellulaire, la stimulation chronique des RCPG s’accompagne de processus régulateurs variés qui tendent à diminuer la réponse cellulaire à court et long terme, couramment appelée désensibilisation. Nous avons récemment identifié une nouvelle famille de protéines, les GASP “G protein-coupled receptor Associated Sorting Proteins” qui interagissent avec de nombreux RCPG et moduleraient le trafic intracellulaire et la dégradation des récepteurs à la suite de leur stimulation par un agoniste (Simonin et al. 2004 ; Abu-Helo and Simonin 2010). De plus, il a été montré que GASP1 interagissait avec d’autres partenaires intracellulaires (Per1, BARD-1 ; (Goehler et al. 2004)) ce qui laisse supposer que cette protéine a d’autres fonctions, en connexion ou non, avec l’activation de différents RCPG. Nous avons généré des souris déficientes pour GASP-1 (KO) et montré que la réponse à la sur stimulation des récepteurs à la dopamine est modifiée par rapport à celle des souris sauvages (Boeuf et al. 2009). De plus, Martini et collaborateurs viennent de montrer que le développement de la tolérance analgésique après l’administration chronique d’un agoniste des récepteurs cannabinoïdes CB1 était atténué dans ces animaux (Martini et al. 2010).

Tous ces résultats suggèrent que GASP-1 joue un rôle important dans la réponse adaptative à la stimulation chronique de plusieurs RCPG. Cependant, les fonctions cellulaires de cette protéine sont très peu connues.

Dans ce projet, le rôle de GASP-1 sera examiné en utilisant différentes techniques allant de la biologie moléculaire et cellulaire aux études comportementales sur animaux.

 


Famille de protéines GASP.
Le pourcentage d’acides aminés identiques à GASP-1 est indiqué dans chaque partie correspondant au domaine C-terminal conservé des GASP.
Les traits noirs représentent le motif conservé de 15 acides aminés retrouvé dans les GASP-1 à -5 et les traits gris des motifs qui ne correspondent pas parfaitement à la sequence consensus.
Les lignes brisées représentent un domaine transmembranaire putatif et les rectangles parallèles avec un A un domaine armadillo putatif.

 

Références :

Simonin et al, 2004, J. Neurochem. 89, 766-75

Goehler et al, 2004, Mol. Cell 15, 853-865

Boeuf et al, 2009, European. J. Neurosci. 30, 860-868

Abu Helo and Simonin, 2010, Pharmacol. Ther. 126, 244-250

Martini et al, 2010, Neuropsychopharmacology 35, 1363-1373

 

- Retour aux thématiques