Partenaires

CNRS
Logo Université de Strasbourg
Logo IREBS



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > UMR 7242 Biotechnologie et signalisation cellulaire (Jean-Luc Galzi) > Intégrité du génome et biologie tumorale (Animation scientifique : Valérie Schreiber) > Signalisation nucléaire et cancer > Nos thématiques > Adressage tumoral

Adressage tumoral

Stratégies d’adressage tumoral

Un des enjeux majeurs de la thérapie anti-cancéreuse est l’adressage spécifique de molécules inhibitrices aux cellules transformées.

Dans cette optique, nous avons isolé, par phage-display trois familles de peptides qui, fusionnés à des phages, protéines ou virus, permettent leur internalisation sélective dans des lignées transformées par HPV. Nous avons utilisé ces peptides pour développer de nouveaux vecteurs (viraux et non-viraux) de ciblage des cellules cancéreuses du col de l’utérus.

L’adénovirus est le vecteur viral le plus utilisé en thérapie génique. Un de nos projets est la modification du tropisme naturel des adénovirus par génie génétique (modification de la fibre de la capside) pour les rendre spécifiques aux cellules transformées par HPV. Plusieurs stratégies sont étudiées : construction de virus oncolytiques, virus exprimant des ARN interférents, virus exprimant des gènes suicide .

À la frontière de la biologie et de la chimie, nous développons également de nouvelles stratégies de vectorisation non virale en utilisant les polymères cationiques et les nanotubes de carbone. Ces molécules sont ensuite « fonctionnalisées » pour cibler et éliminer spécifiquement les cellules cancéreuses.

 

 

Méthodologies

Biologie moléculaire et cellulaire, phage-display, vecteurs adénovirus recombinants, interférence ARN, nanotubes de carbone, polymères cationiques.

Correspondants : François Deryckère. Georges Orfanoudakis.

 

 

 

- Retour à la page d’accueil de l’équipe