Partenaires

CNRS
Logo Université de Strasbourg
Logo IREBS



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > UMR 7242 Biotechnologie et signalisation cellulaire (Jean-Luc Galzi) > Récepteurs, protéines membranaires et innovation thérapeutique (Animation scientifique : Isabelle Schalk) > Transport membranaire bactérien (Isabelle Schalk)

Transport membranaire bactérien (Isabelle Schalk)

L’équipe "Transport membranaire bactérien" présente la particularité peu commune d’être composée de biochimistes, de biologistes moléculaires, de microbiologistes et de chimistes organiciens. Ces différentes compétences sont associées dans le cadre d’une approche pluridisciplinaire focalisée sur l’étude du transport membranaire du fer et d’autres métaux chez les bactéries, et chez Pseudomonas aeruginosa plus particulièrement.

Le fer est un élément essentiel à la vie d’une majorité d’organismes mais, paradoxalement, ce métal très abondant sur Terre est peu biodisponible. En effet, en milieu aérobie, dans l’eau et à pH physiologique, le fer(III) est très peu soluble et son assimilation par les microorganismes implique la production de petites molécules appelées sidérophores, capables de chélater le fer dans le milieu extracellulaire avec une très forte affinité (jusqu’à 1043 dans certains cas), pour le transporter ensuite à l’intérieur de la cellule.

Chez les bactéries à Gram négatif, le transport du complexe sidérophore-Fe à travers la paroi bactérienne implique des transporteurs spécifiques au niveau des membranes externes et internes.

Une voie de signalisation régulant l’expression des gènes codant pour les protéines impliquées dans l’acquisition du fer coexiste souvent avec la voie de transport. Cette cascade de signalisation, qui relie la concentration de fer dans le milieu extracellulaire aux gènes, met en jeu le récepteur de sidérophore de la membrane externe, un facteur anti-sigma et un facteur sigma.

L’étude au niveau moléculaire de l’assimilation du fer chez les bactéries Gram négatives est notre axe de recherche principal. Sur cette activité de recherche très fondamentale se greffent des axes de recherche plus appliqués.

L’équipe "Transport membranaire bactérien" est composée de 14 personnes et est animée par Isabelle SCHALK.

Notre groupe bénéficie du soutien financier de :